mardi 1 novembre 2011

C'était compter sans Supermario

Comme par hasard ...
C'est ce mardi que supermario Draghi accéde à la présidence de la Banque centrale européenne.

Reste que entre ces deux dates [2002-2005], M. Draghi est associé de Goldman Sachs, "vice-président pour l'Europe-Goldman Sachs International, entreprises et dette souveraine", un intitulé du poste qui laisse supposer que M. Draghi a assuré le suivi du contrat grec. [...]
Enfin, comme l'affirme le New York Times publié le 30 octobre, citant un ex-banquier de Goldman Sachs sous couvert d'anonymat, M. Draghi a été chargé de vendre dans toute l'Europe ce type de produit financier "swap" permettant de dissimuler une partie de la dette souveraine.[...]
Le Monde

Ce serait quand même dommage d'aller à la case "crash" sans passer par la case "hyperinflation". Attendons la suite de la pièce de théatre ...

2 commentaires:

  1. oui, il n'a pas été nommé par hasard, c'est un fossoyeur

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas il en a vraiment la tête...

    RépondreSupprimer

Le blog est fermé. Allez sur la nouvelle rubrique des moutons écrasés (la suite)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.