dimanche 27 mars 2011

Fukushima "hors de contrôle""

Le cover up commence tout doucement à s'effriter, maintenant que les moutons sont "habitués"...

Traduit de web.de (27.3.2011, 09:15):
La radioactivité sur le site de Fukushima est 10 millions de fois supérieure à la normale (réacteur 2), a déclaré Tepco. La situation est complètement hors de contrôle. Les travaux de sauvetage ont été interrompus.

Japan evacuating now! Nuclear meltdown! Tokyo Evacuation! Japan meltdown (doesn’t this guy know that James Surowiecki and The New Yorker magazine welcome this opportunity for ‘creative destruction’)

MK: Those who argue that this guy (and 30 mn. other residents) should leave are sadly missing the point. Nuclear holocaust in Japan – like AGW – is adding to the hundreds of thousands (soon to be millions) who are already ‘climate migrants’ thanks to AGW and other corporate schemes to incinerate humans for quick bucks. This is not a ‘one off’ incident but part of a systemic failure of global Goldman-style capitalism that moves 100% of the risk of doing ‘business’ off the holocaust perpetrators balance sheet and onto the balance sheet of guys like the guy in this video. It’s really not about whether this guy moves or not. It’s about whether or not GE and the entire flawed nuclear energy industry will move. Once again, as evidenced by the comments I’ve seen on this video, the propensity of the proletariat, peasant majority is to lick the boots of their oppressor first; ask questions later. Additionally, what’s odd is how human psychology works. Japan survived a nuclear holocaust only to recreate one on their own to re-destroy themselves. Same thing with Isrealis, they survived a holocaust only to recreate one at home that is re-destroying them. What is it about humans that they possess such a strong instinct for suicide?

Max Keiser

video également du site de max keiser, avec des problèmes de synchronisation (?)


Le Japon est loin d'être sorti du péril nucléaire de Fukushima

Le Japon a prévenu dimanche que le danger d'une catastrophe nucléaire était loin d'être écarté à la centrale de Fukushima. Des fuites beaucoup plus radioactives que la veille y ont été relevées. Le personnel a dû être évacué, reportant le pompage de l'eau polluée.

Une très forte radioactivité a été mesurée dimanche dans une nappe d'eau échappée du réacteur 2 de la centrale, qui est située sur la côte nord-est du Japon, face à l'océan Pacifique. Le personnel a dû reporter les opérations de pompage de cette eau polluée, a annoncé Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire et exploitant du site.

Le taux mesuré sur des échantillons de cette nappe retrouvée au sous-sol de la salle de la turbine située derrière le réacteur est de 1000 millisieverts par heure, a déclaré un porte-parole de Tepco.

Chiffres "faux"

Dans un premier temps, le porte-parole a annoncé que ce chiffre était "10 millions de fois plus élevé que le niveau de radioactivité de l'eau qui se trouve généralement dans un réacteur en bon état". Mais, un peu plus tard, Tepco est revenu sur cette annonce lors d'une conférence de presse, assurant qu'il s'agissait d'une erreur.

Le vice-président de Tepco, Sakae Muto, a expliqué que des éléments radioactifs avaient été confondus au cours d'analyses sur les échantillons prélevés dans la nappe.

"Il s'est produit une confusion entre l'iode 134 et le cobalt 56", a déclaré M. Muto. De nouvelles analyses vont être réalisées au plus tôt, a-t-il ajouté. La volte-face de Tepco est intervenue après que la Commission de sûreté nucléaire du Japon, un organisme gouvernemental, eut demandé à l'exploitant de Fukushima de revoir ses calculs.

[Autre source: Tôt ce matin, Tepco a annoncé que les niveaux de contamination de l’eau à la centrale de Fukushima étaient 10 millions de fois supérieurs à la normale. Neuf heures plus tard, l’opérateur fait volte face et parle d’une erreur : "Ce chiffre n’est pas crédible". Mais il n’en propose pas d’autre...]

Le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a reconnu que les travaux sur le site allaient subir un nouveau retard. "Il va falloir du temps pour retirer l'eau tout en assurant la sécurité des ouvriers", a-t-il affirmé.

Les ingénieurs de Tepco pensent que le combustible dans le coeur du réacteur 2 a probablement subi des dommages au moment d'un début de fusion survenu juste après le séisme et le tsunami du 11 mars.
Romandie News.

12 commentaires:

  1. heuuu il paraît qu'ils se sont trompés !!

    http://www.lesoir.be/actualite/monde/2011-03-27/radioactivite-10-millions-de-fois-superieure-tepco-s-est-trompe-830743.php

    :-)

    RépondreSupprimer
  2. j'ai vu, mais tu m'excuseras de ne pas avoir relayé ca ... dabord ya qu'en francais que c'est une erreur, pis ensuite:
    Tôt ce matin, Tepco a annoncé que les niveaux de contamination de l’eau à la centrale de Fukushima étaient 10 millions de fois supérieurs à la normale. Neuf heures plus tard, l’opérateur fait volte face et parle d’une erreur : "Ce chiffre n’est pas crédible". Mais il n’en propose pas d’autre...

    RépondreSupprimer
  3. Dans un des commentaires sur ce sujet du journal Le Soir, un lecteur nous fait part de cette présentation de Paul Stamets pour qui les champignons pourraient aider à "sauver l'univers" !
    http://www.ted.com/talks/lang/eng/paul_stamets_on_6_ways_mushrooms_can_save_the_world.html

    RépondreSupprimer
  4. tout a fait daccord, une distribution générale de champignons halucinogènes pourrait sauver l'univers! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Wouarffff ! il va être necessaire d'en fumer des bons pour resister a ce qui nous attends

    RépondreSupprimer
  6. Une carte animée du nuage contaminé en provenance du Japon (source conscience du peuple) :
    http://whatreallyhappened.com/IMAGES/20110325_Reanalyse-I131-Period2.gif.

    Ici une vidéo d'une interview d'un spécialiste qui nous alerte sur le risque de méga cata avec la plutonium !
    http://www.youtube.com/watch?v=haBovPouOU8&feature=feedbul.

    Le MISO ne sera pas la solution de long terme puisque -sauf erreur - il est fabriqué au Japon ! Mais rien n'empêche de le faire ailleurs si on maîtrise le savoir faire.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. miso made in germany: http://www.schwarzwald-miso.de/

    RépondreSupprimer
  9. tu t es pas planté de lien Steph?

    RépondreSupprimer
  10. Oups un bug dans la matrice ...voici le bon lien : http://blog.japonophile.com/2008/03/12/fabrication-du-miso-how-to-make-miso/

    Curieusement il n'incorpore pas de ferments 'Koji'
    évoqué ici ..http://fr.wikipedia.org/wiki/Miso

    RépondreSupprimer
  11. ...'Schwarz MISO'... Non ici on a mieux
    __le 'grosrouge-camenbert-MISO :

    http://www.lamacrobiotique.com/pages/miso.html.

    Le hatcho MISO est réalisé à partir du soja avec du Koji, (la première recette n'a pas l'air complète).

    Chiche on monte une micro entreprise de MISO?

    RépondreSupprimer

Le blog est fermé. Allez sur la nouvelle rubrique des moutons écrasés (la suite)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.