mercredi 31 juillet 2013

Concentrationnaire


L'histoire est écrite par le vainqueur, on lui fait faire toutes les pirouettes qu'on veut. Au ban la vérité, on maquille pour rendre la chose plus acceptable, en corrélation avec le « happy end » des vainqueurs.

Le camp du Vernet, prison à ciel ouvert, camp de concentration en France avec une administration française à sa tête qui emmerde copieusement la morale et l'éthique. La « vérité » nous apprend qu'il s'agit d'un camp qui regroupe des opposants politiques aux régimes d’Hitler, Mussolini et Pétain, des membres de la Résistance. Faux, on a aussi des germains, des belges, des nationalistes de tout horizon, raflés sans raison chez eux, laissant femmes et enfants sans nouvelles. Petit monde qui se respecte, communistes, juifs de seconde zone, nationalistes unis par le malheur d'être emprisonné, bien que politiquement opposés. Condition de vie pitoyable où la malnutrition côtoie la maladie, la mort qui vient lentement par le manque d'eau, le manque de tout, une hygiène déplorable. Des enfants meurent, fauchés par les sévices et la dureté de la peine. Prisonniers en attente, un jugement qui ne vient jamais 1939, 1940... toujours rien.

Honte de la France que l'on tait. Un murmure qui s'estompe avec le temps. La peur a fait des suppôts des notables juifs de véritables sanguinaires tuant femmes, enfants, vieillards, malheureux d'être trop proche du camp adverse, sempiternelle querelle France-Allemagne. Les premiers mois de 1939 sont terribles pour la dissidence. Les juifs, avertis, jouant le jeu des deux camps, retournant l'opinion et collaborant avec l'ennemi pour mener à bien le plan. La jeunesse nationaliste foudroyé par son idéal, incapable de voir le mal à sa droite comme à sa gauche. Le national-socialisme, idéologie "idiotement utile" à la création de l’État d’Israël, bâtit avec la chair et la souffrance de leurs frères de seconde zone, les juifs condamnés, errants.
Le grand idéal européen commence mal, depuis les années 20, on discute la nécessité de virer les apatrides du pouvoir, les marchands d'usure sont là tapis dans l'ombre. De leurs mains crochus, ils arrachent le pouvoir, s'immiscent partout et mâtent toute opposition. Celui qui veut préserver ce que la IIIéme république a vendu se doit de pourrir dans des camps de fortune, pour rapidement mourir. De la race corrompue par l'idéal de pureté. Le grand désespoir de ces bannis : préserver le sang et l'histoire. Perdant, voilà donc le monde des vainqueurs. Mensonge devient vérité, lâcheté devient honneur. Inversion de l'histoire pour servir la soupe à ceux qui nous privent de nos libertés.





UPDATE:




























La sainte communauté toute puissante et les laquais sionistes sont de suite montés au créneau. La confrontation n'est plus très loin, espérons que la masse va enfin comprendre l'absurdité des 1% qui font chier dans ce pays. Haziza conclu magnifiquement son propos, t'es un goy, donc tu la fermes.

Le juif Haziza et la manif pour tous





46 commentaires:

  1. Ouais bon, on pourrait faire aussi un billet sur les attentats sanguinaires à l’époque des Sumériens…

    Y a pas d’autres chats à fouetter ?

    Aprés les pédos, les collabos… BOF !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais un parallèle entre passé et présent, j'ouvre à la discussion. Ton avis sur ce qui est bon ou pas à poster, je m'en fiche éperdument. Participe ou pas, mais évite le non pertinent ... bof!

      Supprimer
    2. ça reste un commentaire (le mien en l'occurrence), je suis bien dans la zone commentaire non ?

      Quoi qu'il en soit je laisse la place aux autres...

      A bientôt !

      Supprimer
    3. Vos réactions, THX 1138 et Tyler, sont intéressantes à plus d'un titre…!!!

      La Bête, que nous condamnons tous, est à terre. Alors, pourquoi faire son jeu ?

      C'est comme La Nouvelle-Calédonie en 85 ! Les indépendantistes étaient à deux doigts de réussir. La déstabilisation c'est une chose, mettre en place une organisation structurée structurante, une autre.

      Notre système (politique, économique, sociale,…)actuel est en faillite. Mais nous la laissons se réorganiser sur notre dos, avec ce Bi-Partisme inopérant et cette structure européenne inique à tout point de vue.

      Aucune grande idée n’émerge de cette situation. Il nous faut réinventer la Démocratie, la République, la séparation des pouvoirs,… à part Chouard et encore, ce sont de très vielles idées.

      Pourquoi rester sur un modèle gauche-droite stérile, sans idéologie, sans perspective autre que le pouvoir pour le pouvoir ?

      Comportons-nous comme des vainqueurs et écrivons l'histoire. Vous voyez bien que les médias officiels ne font plus recette, que les présentateurs de JT parlent dans le vide.

      Vous voyez bien que l'information circule et cherche à être récupéré coûte que coûte.

      Le seul objectif qu'ils ont depuis 2008, c'est sauver les banques. Whao ! ils y arrivent à coup de trillons virtuels et en ponctionnent copieusement et frauduleusement les peuples sans que personne ne lève le petit doigt !

      Le constat, c'est une chose et nous l'avons, ce qui pêche, c'est les propositions tous azimuts, qui ouvrent des horizons, et non les ferments comme aujourd'hui.

      C'est de nos vies présentes et avenirs qu'il s'agit. Alors oui, la pédophilie par exemple c'est ignoble, mais ce sont nos structures et organisations qui le permettent.

      N'y voyez aucune attaque personnelle, mais si 1+1 ne fait pas 2 pour tous, aucune chance d'aboutir à un quelconque résultat.

      1er idée: nous n'avons plus besoin de politiciens, mais de politiques claires et comprissent par tous.

      2° idée: remplacez les droits de l'homme, par le devoir universel naturel.

      3° idée: L'intérêt du plus faible comme dénominateur commun.

      Ce sont juste que des exemples, soyons audacieux, et dépassons nos utopies.

      MissAire.

      Supprimer
    4. Une précision qui ne remet pas en question du tout ce que tu dis : tout a toujours été sous contrôle en Calédonie- depuis l'idée même de l'indépendance dans les têtes qui ne pensaient qu'à faire la fête, avant qu'on parle POGNON = nerf de la guerre. Les indépendantistes n'auraient pas réussi en 85 - c'était pas le projet qu'on avait pour notre caillou de nickel. Tout s'est parfaitement déroulé comme ça avait été prévu depuis le départ.
      On a créé un drame, un climat explosif - un martyr - puis la solution - ô soulagement - a été apportée par le gars de la Trilatérale - Mitterrand ce salaud qui ne rêvait que de postérité pour faire la nique posthume à De Gaulle.
      La décolonisation chez nous c'est juste la main mise de la Haute Finance sur les structures coloniales. Ils ont tout payé - les armes, tout -- et le reste, c'est du romantisme et de l'enrobage pour les bouquins d'histoire que vont gober tous les mômes. Maintenant, les indépendantistes, (juste les chefs bien sûr) roulent en grosses BMW et quand ils les plantent parce qu'ils picolent comme des p'tits fous, ben y'en a une autre toute neûûûve qq jours après -- Il n'y a que l'argent qui commande voilà. Et les pauvres sont encore plus pauvres et ils sont comme partout plus souvent noirs que blancs et plus souvent femmes aussi. Bon en fait c'est plus compliqué que ça à cause des métisses - certains se mettent du côté blanc/d'autres du côté noir - puisque le monde entier et tout l'univers nous a dit : "c'est les blancs contre les noirs". Ah bon ? Mais euh ... c'est pas vrai du tout - ce n'est qu'une vision projetée d'un mental de blanc qui vit dans l'hémisphère nord, ça. Et nous on n'est pas très blancs dans nos têtes en fait.
      Par contre le problème est actuellement mentalisé comme tu le dis chez une majorité de calédoniens toutes couleurs - parce qu'on nous répète ça en boucle tous les jours à la télé. On doit apprendre à être frères -sinon ça va chier pour not' gueule !!! Soumettez-vous ou on vous crame. Raaa lala. Quand on discute ensemble - ce qui est rare et difficile, ben on se dit qu'on s'est bien fait bananer. Tous les bords politiques l'ont été - c'était pipé - tout prévu d'avance.
      Moi j'ai rendu le câble alors j'ai plus l'discours biberonné par mes voisins de ville - en brousse c'est différent - on peut quand même pas faire croire aux broussards le contraire de ce qu'ils ont vu. Mais les plus vieux mourront et il ne restera qur l'histoire officielle.
      Malheureusement, ceux qui parlent de la Calédonie ont uniquement la version réapprise. Alors des gens comme moi ne sont pas crus - pas crédible la petite voix d'une bonne femme, (ce serait un mec, passe encore) même pas riche même pas connue - et on sait même pas si elle est jolie et bien foutue ...
      Pour le reste - je suis tout d'accord avec toi . Pardon de te faire chier avec ce qui doit te sembler un détail, (surtout que tu as voulu être sympa chuis sûre) mais je suis un peu pointilleuse dans le domaine - la Nation m'abandonne - je me sens une merde puisque la France ne veut plus de moi - tu m'diras pour ce qu'elle vaut cette Nation ... bon alors au moins, je voudrais avoir une parole. Et juste parce que c'est venu dans la conversation.
      Ok moi j'veux aucun putain de politicien --

      Supprimer
    5. Bonjour Françoise.

      Difficile de reprendre tous tes points, tellement tu me sembles te disperser.

      Revenons sur ton idée générale :

      "tout a toujours été sous contrôle en Calédonie-“

      Pour avoir été un observateur indépendant sans a priori et avec suffisamment d'entrées aussi bien kanakes, caldoches, asiatiques, politiques… je peux t'assurer que la déstabilisation a été TOTALE.

      Henri Emmanuelli, fut tellement nul, qu'il n'aurait pas fallu grand-chose pour que tout bascule. Tu retrouveras certainement des témoignages de Gendarmes qui confirmeront qu'entre les ordres et les contres-ordres tous les éléments étaient sur la table pour une approche d'indépendance souveraine avant que celle-ci ne se transforme en "autonomie“ faute d'organisation structurée et unifiées des indépendantistes.

      Bon ou pas bon, c'est un autre débat.

      L'histoire d'une république ne s'écrit pas en 1 Jour.

      En Europe, actuellement nous avons un problème similaire, et pourtant l'histoire, nous là portons depuis des lustres… Supprime Bruxelle, et tout redémarre. Les Grecs ou les Espagnols, par exemple, n'ont pas compris qu'il est inutile de faire grève chez eux avant de stopper Bruxelle. Point.

      Un exemple à écouter et entendre du début à la fin pour illustrer mes propos, qu'il est inutile de s'en prendre aujourd'hui aux pantins politiques ou aux parlements nationaux avant de rétablir notre constitution souveraine:

      https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=S4Iatb5CoSE

      Prends ce temps S.V.P au-delà de toutes considérations politiques qui peuvent fausser ce débat.

      "la Nation m'abandonne“ OUI, il n'y a plus de Nations, la France n'existe plus en tant que Nation et les Européens ne le comprennent toujours pas malgré les preuves journalières à l'appui.

      Le fédéralisme technocratique est d'une bêtise à faire peur. Elle prouve que nous avons perdu notre destin de République démocratique.

      Bon ou mauvais, c'est un fait. Tout le reste est stérile. Surtout le fric qui n'est qu'un instrument, rien d'autre.

      Bruxelle n'a aucun pouvoir, et elle décide… même pour toi.

      MissAire.

      Supprimer
    6. C'est bien ce que je défends et je ne fais nullement le jeu des politiques de l’extrême gauche à l’extrême droite. Pour moi la meilleur solution est une nouvelle conception de la nation, avec l'idée d'un nationalisme fort. Je déconstruis ce qu'on nous appris comme étant diabolique. Pour comprendre cela, il faut abandonner la définition de fascisme, racisme, nationalisme que le système nous apprend depuis 1945. Cette période (1929-1945) n'est qu'un tissu de mensonge. Un œil nouveau pour une société nouvelle.

      Supprimer
    7. Pour moi la classe politique dans son ensemble et sans exception est à foutre dehors, place au peuple, au sang neuf, bercé par un idéal de valeur, d'honneur et ne plus subir la décadence de l’hyperclasse.

      Supprimer
    8. Oui 100% ok. Je suis en train de lire le dernier bouquin de Dominique Venner, parru à titre posthume je crois, Samorai d'Occident.
      Je crois que lorsque tu parles d'idéal de valeur, d'honneur, de décadence (pas uniquement de l'hyperclasse), Venner apporte une explication et a mis le doigt sur l'origine de la débacle européenne. La voie paienne permettrait une vie décupabilisée et fière, peut etre aussi de nous reconnecter avec nos racines, la mémoire occultée que nous avons en partage depuis Homer, dépot des valeurs sur lesquelles repartir sur des bases "saines".
      J'ai trouvé aussi son explication sur ce qui permet la mise en place d'un monde de "l'illimité" particulierement bien vu (critique de la religion de Jerusalem et de son dieu cruel). Je suis pas capable de l'expliquer de maniere convaincante, aussi si vous avez l'occasion de lire le livre ca vaut vraiment le coup.

      Supprimer
    9. Oui bon Venner était un farouche opposant de l’Église donc le retour au valeur païenne sonne comme une évidence dans son discours.
      Paganisme, pagus, paysan, terre, oui effectivement le retour au source est souhaitable au vu du parasitisme ambiant.

      Après on a Renaud Camus, avec des livres très intéressants: le grand remplacement, deculturation...

      Si je trouve je mets en ligne. Pour Venner, merci je vais me le procurer.

      Supprimer
  2. Le 2ème lien ne marche pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si chez moi ça marche, sinon

      https://mega.co.nz/#!ms4TFaQB!GDM4q2W2XkXjCY5IQNyKyldGAOETvVa76OcboVdv0zk

      Supprimer
    2. Je tombe sur une page statique avec un engrenage..

      Supprimer
    3. statique ou engrenage ?

      Supprimer
  3. Très bien le rapprochement stratégique Ayoub /Dieudonné, plein de bon sens.

    RépondreSupprimer
  4. http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/deces-d-un-hacker-qui-devait-reveler-des-informations-sensibles-jeudi-30-07-2013-1709653_506.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est qu'un hasard bien sûr ! ;)

      Supprimer
  5. Pas du tout - c'est pas - du tout ça. Du tout du tout du tout - comment me faire comprendre ? pense plutôt : "affaire Méric" - le problème de base est mal posé et puis trop de machins se greffent "comme ça". Tout est pipé/faussé/n'importe quoi. Crois-moi ou pas peu importe on va pas se torcher - parce que je ne rentrerai pas dans un scénario d'idées.
    Par exemple : la structure des indépendantistes ? On parle d'assassins violeurs repris de justice payés pour tout mettre à feu et à sang avec des armes livrées gratos - et beaucoup d'argent ? C'était nos rebelles à nous - ils se sont bien lâchés mais pas trop ça va - pas trop pourris, eux.
    Je ne dis pas qu'il n'y avait pas d"idéologie derrière et je ne dis pas que cette idéologie était bonne ou pas puisqu'il s'agissait uniquement d'un scénario qui se déployait. Ils ont donc déployé le scénario bordélique - comme prévu. Comme le scénario pathétique d'Emmanuelli - il a été mis chez nous parce qu'il était nul - c'est tout. Il était parfait dans son rôle - genre Hollande - presque crédible dans sa panique - moi j'y ai cru un temps c'est dire - il faut être sur place je t'assure. C'est balaise comment ils nous ont retournés ... quand je dis "nous" c'est pas moi. J'abandonne toute idéologie - piège à tous les étages. La trilatérale a décidé en premier pour nous - c'est Mitterrand qui s'y est collé.
    Les idéologies sont mises en place pour orienter nos regards dans un sens ou dans un autre et nous faire nous battre et ainsi mieux nous contrôler au travers de nos émotions. Sinon, je ne me sens plus concernée par les décisions politiques d'où qu'elles viennent surtout depuis le mariage gay, en tant que femme, je suis rentrée en quelque sorte dans l'illégalité - je commence mentalement déjà : j'emmerde la loi si celle-ci est contre moi. Et elle l'est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a pas le même regard c'est tout --- c'est pas grave on est là on discute - bien la vidéo Tyler.

      Supprimer
    2. "On a pas le même regard c'est tout"

      Oui, et pas la même expérience et alors ? Le fond est là, non ?

      À mon avis, et il faut absolument que tu comprennes : des pouvoirs occultes ou non c'est une chose, croire qu'ils maîtrisent la situation en est une autre.

      Pour avoir côtoyé, le haut comme le bas, je te rassure, ils ne maîtrisent RIEN, ni en haut, ni en bas. Tu leur donnes beaucoup plus d'importance, qu'ils en n'ont en haut, ce qui fait leurs jeux malgré toi… Un comble non ? Et pourtant, si tu savais… t'en rigolerais, d'ailleurs je t'entends…

      MissAire.


      Supprimer
    3. Je rigole jaune ;))) mais j'rigole. On n'a plus que ça !
      Mais j'râle si j'veux ...

      Supprimer
    4. Je rigole jaune parce que je suis un indien et que les visages pâles m'ont cassé la gueule en vrai - ça leur a donné un pouvoir très concret sur ma face, je t'assure ;) mais bon : je m'en fous à présent. Il ne faut pas que je me laisse distraire - ma famille, seule, compte. Le reste se fera - ou pas. En attendant de prendre un chemin de traverse, je discute avec vous et je lis- j'essaie de m'instruire un peu. De penser à demain - les valeurs à garder tout ça. C'est bien de réfléchir à demain - pas de politiciens au pouvoir --- parce que quoi que tu dises, ils sont responsables de tous nos malheurs - maîtrise ou pas. C'est eux qui nous font nous battre - tout le monde court quand ils appellent le sang "qu'un sang impur abreuve nos sillons" ---

      Supprimer
    5. Ugh Françoise.

      "ils sont responsables de tous nos malheurs - maîtrise ou pas. C'est eux qui nous font nous battre - tout le monde court quand ils appellent le sang "qu'un sang impur abreuve nos sillons" ---“

      Ce n'est pas pour cette raison que nous n'avons plus besoin de politiciens, idée que tu reprends de ma proposition N°1.

      Les enjeux humains dépassent notre propre condition humaine. L'ensemble est devenu ingérable pour n'importe quelle Nation. Nous, les peuples, avons changé la face du monde. Les politiciens ne répondent plus, car ils sont démunis et isolés. Même les Armées sont privatisées… c'est dire qu'ils ne peuvent plus rien.

      Donc, nous avons besoin d'une évolution dans nos structures politiques humaines pour faire face a des enjeux complexes bien réels et souvent insoupçonnés du grand publique.

      Ces outils nous les avons, voilà pourquoi des guerres invisibles, sans merci et inutiles se déroulent actuellement.


      MissAire.

      Supprimer
    6. Ugh est une marque déposé ®

      Supprimer
    7. Pas besoin de signer, ni de déposer une marque.

      Les valeurs sont ailleurs, et les arguments suffisent à lever l'usurpateur…

      Fille du monde, fils de la terre, tu suis ta destinée, pas la mienne.

      L'esprit n'est qu'une force invisible, indestructible qu'il est illusoire de prétendre avant de s'asseoir…

      Les lecteurs sont moins cons que la NSA…

      MissIon.

      Supprimer
  6. Tres instructive cette vidéo, merci Tyler...

    RépondreSupprimer
  7. Françoise arrête de délirer et va t'occuper des pédos. Un peu d'action concrète !

    RépondreSupprimer
  8. http://www.france24.com/fr/20130801-le-vietnam-va-imposer-nouvelles-restrictions-internautes

    RépondreSupprimer
  9. http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_le_Conseil_d_Etat_suspend_l_interdiction_de_cultiver_le_mais_transgenique_MON810_de_Monsanto79010820131434.asp
    Un premier août, tu m'étonnes ! Vendus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bande de fumiers !!!

      Information à faire circuler sans restriction !!!!
      Evidemment, pendant les vacances mais c'est bien sûr....
      C'est la porte ouverte pour Monsalopard que dis-je, c'est un boulevard ...
      Nanane

      Supprimer
  10. Nous avons frôlé la guerre nucléaire en 1983. Document d'archive : http://www.lepoint.fr/monde/document-l-annonce-de-la-troisieme-guerre-mondiale-par-elizabeth-ii-01-08-2013-1710518_24.php
    Prévision des GB à l'époque : 33 millions de victimes britanniques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. THREADS (Nuclear War) - film complet

      https://www.youtube.com/watch?v=_MCbTvoNrAg

      "Threads is a British television drama produced by the BBC in 1984. Written by Barry Hines and directed by Mick Jackson, it is a documentary-style account of a nuclear war and its effects on the city of Sheffield in northern England."

      C'est horrible mais ça se laisse regarder...

      Supprimer
  11. Stigmatisation Positive :

    http://www.youtube.com/watch?v=1uXM8Oqyjak

    RépondreSupprimer
  12. J'avais pas lu le lien sur le camp de vermet:
    "Au total environ 40 000 personnes de 58 nationalités ont été internées dans ce camp..."
    "... A l'intérieur (d'un wagon), une plaque identifie une quarantaine d'enfants juifs..."!!
    Le contraste est saisissant, 0.1% des transitaires de ce camp se partage 99.9% de la "gloire"!!!
    La "mémoire" c'est comme l'argent, c'est toujours les même qui se l'accaparent! :b

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on connaissait le VRAI nombre de morts de l'ananas, cela relativiserait un peu les choses. Quoiqu'en on dise et contrairement à ce qu'on assène aux gens dès l'école, la mort d'un chouif dans ce contexte ne "vaut" pas plus que celle d'un déporté politique, d'un homosexuel festif (à l'opposé des homos virilistes non inquiétés, eux), des tziganes, des civils ou des soldats de n'importe quel bord...

      Supprimer
  13. Puit'1 je le crois pas mon commentaire a disparu!

    RépondreSupprimer
  14. Daniel Balavaoine, toujours aussi bon, dommage qu'ils l'aient terminé comme Coluche.

    http://www.dailymotion.com/video/x21xuv_daniel-balavoine-l-aziza_music

    RépondreSupprimer
  15. J'aimerais tant regagner un peu de la naïveté de mon enfance...

    https://www.youtube.com/watch?v=MbC6VF0pQIM

    RépondreSupprimer
  16. Il faut pardonner à Haziza, il est séfarade et tout huileux, il transpire le couscous et les boulettes par tous les pores de sa peau. Il se rêve comme faisant partie du peuple supérieur ashkenazi et donc en fait des tonnes.

    C'est triste d'être mal né comme lui, il a un côté touchant, un peu comme les musulmans de la division SS mohamed qui étaient plus SS que les SS et ont ravagé la campagne Française bien pire que ceux de la das reich sur le dos de qui on a mis l'histoire d'hoaxadour-sur-glane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Copieur !

      http://www.boulevardhitler.com/bhitler/2013/08/frederic-haziza-sale-juif/

      Supprimer
    2. Avec une URL pareil (http://www.boulevardhitler.com/) je doute que ce site survive au assaut des hackers du Mossad

      Supprimer
  17. Nous (eux), les suppôts de satanass, les lâches cul de la première et dernière heure, soutenons l'Haziza...

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-minute-de-gloire-de-Frederic-Haziza-19370.html

    RépondreSupprimer
  18. Lire ceci pour connaître qui est le véritable peuple descendant des Hébreux :
    http://saxonmessenger.christogenea.org/book/export/html/1188
    et voir cela :
    http://www.youtube.com/watch?v=y8wA0n04RuU&feature=c4-overview-vl&list=PL5CC345AAA194F048

    RépondreSupprimer

Le blog est fermé. Allez sur la nouvelle rubrique des moutons écrasés (la suite)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.