lundi 6 août 2012

Bonne question...

.


.

41 commentaires:

  1. La rebellion en Syrie est divise en au moins deux tendances antagonistes que la haine du regime assad cimente.
    L’une occupe les medias et a le soutien du bloc OTAN, ca ne represente pas grand monde sur le terrain.
    L’autre est majoritaire sur le terrain et deteste autant l’OTAN que Assad, les russes ou les chinois.
    Les deux tendance sont islamistes radicales.
    L’une est soutenue par les monarchies petrolieres et l’OTAN.
    L’autre par Al-Qaïda.
    Les USA savent que si Assad est vaincu par les armes c’est Al-Qaïda qui gagne et cela les USA ne le veulent pas.
    Si Assad part de lui-même en Russie, il y aura une entente entre l’armee Syrienne et l’oposition pro-occidentale pour combattre Al-Qaïda et la rebellion deviendra terroriste.
    Les russes preferent si Assad tombe (et va en Russie) que le terrain soit occupe par Al-Qaïda plutôt que par les USA.

    ...........................

    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2012/07/28/opposition-syrienne-qui-produit-le-discours.html

    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2012/07/29/opposition-syrienne-qui-produit-le-discours-suite.html

    RépondreSupprimer
  2. Excellente analyse Anonyme6 août 2012 14:44, non je deconne, c'est du grand n'importe quoi. Il n'y a pas de rebellion syrienne sauf pour les médias occidentaux qui en font leur fond de commerce et un moyen de diaboliser le regime Assad, copier/coller de la Libye pour establishmentTV. Les Saoudes et l'Otan arment des mercenaires se réclamant d'Al quaîda(qui d'ailleurs est une entité de la CIA et sert de fusible pour justifier un conflit, ou une repression contre un régime ou une nation) ou encore des mercenaires du qatar, de Jordanie, de Turquie, bien au fait des enjeux géopolitiques dans la région. La finalité de l'Empire (l'emploi d'empire est plus approprié qu'USA) est de déstabiliser le moyen orient par la mise en place de gouvernement islamique sous commandement de l'Empire. La Russie n'en a rien à battre de l'opposition Syrienne puisqu'elle sait qu'elle est piloté par l'Empire, ce que nous voyons en ce moment est l'affrontement de deux blocs, l'Empire Americano-sioniste contre un pôle Eurasiatique couplé par une crise économique sans précédent(guerre monétaire). En somme la guerre froide 2 le retour. Ton analyse est bidon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deconnes pas Tyler, Anonyme a lu ça ds la bible ;)

      Supprimer
    2. Tyler, ton vrai nom c'est Alain Soral ! Je t'ai démasqué lol.

      Supprimer
    3. A te lire, on croirait que les "américano-sionistes" sont tout-puissants, forment un bloc totalement homogène et contrôlent absolument toute la situation. Il faut savoir nuancer je pense.

      Supprimer
    4. Merde... Ma derniere vidéo
      http://www.youtube.com/watch?v=VoBJakUbE90

      Supprimer
    5. @ Anonyme6 août 2012 15:54

      Bien sur qu'ils forment un tout homogéne, ils ont une vision globale du monde dominé par eux et pour eux, ils sont dans toutes les strates de la société. Le doux rêve du Grand Israel definition même du sionisme, ils sont à l'oeuvre depuis un bon bout de temps.

      Supprimer
    6. Admettons. Et toi, quelle est ta position en tant que français ? Tu choisis quel camp ?

      Supprimer
    7. Ma position va plutôt vers le multipôlarisme à la Russe qui n'est pas un ersatz du communisme, loin de là, qui respecte la souveraineté des états-nations ce que l'empire ne veut pas et impose par la violence sous la baniere de l'unipolarité, tout l'occident s'est plié à cette doctrine, et l'Empire y a placé tout ses valets pour mieux controler les masses.

      Supprimer
  3. D'accord. Mais en tant que français, en fonction de tes intérêts bien sentis, considères-tu qu'il faille prendre parti pour Assad ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étant donné que la contestation n'est pas celle du peuple oui je suis pour Assad, il est légitime pour lui de défendre son pays de l’ingérence d'autres pays. L’Empire n'a aucune légitimité pour "installer une démocratie" en Syrie. C'est comme le paradoxe sur l'arme nucléaire, L'Iran ne doit pas développer une arme nucléaire, injonctions qui viennent des pays les plus pourvues en arme nucléaire, n'y a t il forme de schizophrénie ici? Les americano-sionistes mentent et manipulent pour arriver à leur fin, il est normal pour la Syrie comme pour d'autres pays dissident de faire front à l'impérialisme.

      Supprimer
    2. Témoignage d'un Franco-syrien, pour te donner une autre version

      http://www.youtube.com/watch?v=eaBWJ-ZHkzI&feature=player_embedded

      Supprimer
    3. Je te suis pour ce qui est de l'empire et de la souveraineté des nations. Je fais seulement attention de mon côté de ne pas défendre l'indéfendable (je ne dis pas que toi tu le fais, hein). Le régime d'Assad a du sang chrétien et certainement français sur les mains (liban, la syrie côté impérialisme ne vaut pas mieux).

      Il y a tout un tas de gens en ce moment qui spamment le net et qui nous pousseraient presque à prendre parti pour des gens qui ne sont pas nos amis (iran hezbolla etc) pour contrer les plans d'autres gens qui ne sont pas nos amis (anglos-saxons).

      Mon point de vue est que la France n'a rien à gagner à prendre parti pour un des deux camps. Et en plus, cela risque de nous retomber dessus. Notre position devrait être aussi neutre que possible. Dans le cadre d'un monde multi-polaire (que je souhaite aussi) la France devrait faire entendre une autre voix.

      Supprimer
    4. bien sur je prends position pour la vérité, Assad a tout a fait raison de réprimer les agents sioniste sur ses terres. Qu'en serait il si les allemands renversaient notre république? Illégitimité des envahisseurs est flagrante en Syrie.

      Supprimer
  4. On peut difficilement reprocher à Assad de jouer son jeu et de faire le ménage chez lui, de plus l'agression est assez flagrante, encore que la composante ethnique joue fortement dans ce conflit et que je crois qu'il y a eu des changements démographiques en Syrie, facteurs de déstabilisation. Ce que tu appelles l'axe américano-sioniste ne fait que jouer sur ces facteurs de divisions ethniques pour assoir leur merdique thalassocratie comme ils le font depuis des décennies.

    Pour moi leur stratégie est la même que pour l'Europe : balkanisation = facile à contrôler.
    http://www.eurominority.org/documents/cartes/europe-stateless-nations.gif

    Ceci-dit, les autres en face sont autant des salauds et, si je puis me permettre, tous ces termes "machin-truco-sioniste" viennent de chez eux et ont tendance à être utilisés par certains natios français. Un peu comme à une certaine époque avec les palestiniens. De là à dire qu'il y ait des chèques qui récompensent de bons et loyaux services à la cause, il n'y a qu'un pas...

    Vidéos du gentil monsieur Gouasmi responsable du centre Zhara.
    http://www.youtube.com/watch?v=t0pVC5A_L1Q&feature=player_detailpage

    Et de ses deux compères.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=WVMo7cq0_1I

    Quand on est natio, croire que ces guignoles vont aider les français à se défaire de la domination américaine est une blague. Ils sont autant nos ennemis. Je répète que ce sont ces merdes qui ont tués des chrétiens au Liban.

    Je préfère reprendre le vocabulaire de Maurasse :
    http://maurras.net/2010/10/25/maurras-les-quatre-etats-confederes/

    Je cite :
    "la thèse maurrassienne des « quatre États confédérés » qui rassemblent Juifs, protestants, francs-maçons et étrangers, réunis sous le terme de « métèques » en référence à la « métécie » de l’Athènes antique."

    Ni keffieh, ni kippa et la France sera bien gardée. (c'est mal parti, on a les deux en ce moment, la thèse et l'anti-thèse ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les natios détestent Soral, mais il n'a pas tort tu ne peux pas te défaire de la politique immigrationniste depuis les années 80. Les muses et black ont été consciemment rabaissé et en plus ils en redemande à cause de l'éducation nationale franc-maçisé, le but étant de validé le conflit de civilisation, un monde unipolaire ne marchera pas sauf par une violence et répression sans précédent qui ferait rougir A Hitler. Leur demander de s'instruire et de se déconditionner de la culture rap libérale américaine est du bon sens, le véritable ennemi est bien la finance internationale, le sionisme. Tant que les peuplades allogènes n'auront pas compris que leur destin se trouve dans le développement de leur pays, l'instruction et qu'ils doivent foutre dehors leur gouvernant valet du sionisme, et bien nos maitres continueront de nous l'enfoncer profond.

      Supprimer
    2. Je respecte Louis Farrakhan et Kemi Seba pour ça

      https://www.youtube.com/watch?v=jwV6W9fbEko&feature=related

      https://www.youtube.com/watch?v=hUHtCU3O0qw

      Supprimer
    3. Intéressantes, les deux vidéos...

      Je suis d'accord avec toi donc. Et l'immigration n'est que le résultat d'une politique. Ce n'est pas pour autant qu'elle est acceptable dans ces proportions. Les deux doivent être "combattues", au moins sur le terrain des idées.

      Soral dit certainement beaucoup de chose justes dans ces constats (je regarde aussi ses vidéos), seulement, moi, la réconciliation, il ne me la vendra pas, ni une alliance de fait avec toute cette nébuleuse musulmane contre les juifs (et vice-versa). Notre avenir en France est à la submersion ou au conflit civil.

      On en vient donc à la vraie question : nous. Comment en est-on arrivé là en tant que peuple autrefois glorieux ? Et surtout comment se sortir de ce guêpier sans oublier les valeurs qui étaient les nôtres...

      --------------

      hihi
      http://www.youtube.com/watch?v=49JYlexyURc

      Supprimer
  5. pour la réconciliation, je crois qu'il est trop tard effectivement, c'est pour ça qu'on en viendra a une alternance politique extrême, si et seulement si le grand Israël échoue dans sa domination globale, ce que je pense, là ou ça va devenir compliqué c'est de se demander si l’avènement d'une aube dorée à la Française n'est pas l'événement nécessaire pour détruire et reconstruire sur des ruines fumantes, dans ce cas l'un dans l'autre on est baisé, ce que je pense. Au final nos dominants ont plusieurs scénario de domination, ce sont juste les protagonistes qui changent dans l'un ou l'autre des scripts, celui qui en prend plein la gueule par contre c'est celui qui ne plie pas. On finira dans des camps de redressement sur le modèle Russe martyrisé par des juifs estampillés victime de la shoah donc avalisés par le grand patron pour éradiquer les terroristes complotistes.

    J'éxagere? L'avenir nous le dira. Finalement Germania j'aimais bien, 1000 ans tranquille sur le modèle hellénistique c'était pas si mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol le problème c'est qu'Hitler considérait les français limite comme des sous-hommes... il n'y a pas de nostalgie à avoir de cette période. Les nationalistes français de cette époque, qui n'étaient pas fascistes et franchement anti-allemands, avaient sans doute raison dans leur combat quand on voit le résultat de 80 ans de la politique des autres pour le peuple français.

      De Gaulle voulait remettre un roi sur le trône de France, mais il n'y est pas arrivé. Maintenant on prend cher...

      Pour finir, je pense aussi qu'on est largement baisés et qu'on en serait presque à sauver les meubles. Préparez vos B.A.D., la tempête se rapproche !

      Supprimer
    2. je plaisantais pour Germania

      Supprimer
    3. J'avais bien compris ^^

      Supprimer
  6. Juste pour nuancer,toujours un peu plus,ni ben laden ni alquaida n'ont revendiqués le 911,et ne revendiquent pas non plus ce qui se passe en syrie comme en lybie.(Mais on leur attribut ces faits)

    D'ailleurs vous ne verrez pas le "drapeau noir" flotter aux coté de ces pseudos djihadistes(qui sont en somme des black water arabo-musul-mal,venu principalement de lybie pour les gradés-leaders),mais a la place un drapeau vert de pseudo "oumma je ne sais quoi".

    L'armée du khurassan (l'armée divine de la fin des temps qui nettoiera la peste sioniste-dajjal),celle qui tiens tête a la russie,l'angletterre et maintenant les usa en Afghanistan,depuis des décennies,n'a rien a voir dans cette pièce de théâtre mondialisée,contrairement a ce que les médias essaient d'insinuer de plus en plus maladroitement.

    Malheureusement,dans ces révolutions orchestrés,et parmis ces mercenaires,il y a aussi des hommes valeureux et manipulés,qui perdent la vie,et en prennent, malgrés eux...Leur foi inébranlable est détourné,au profit de leur pires ennemis.

    En résumé,c'est un sacré bordel, ou il devient très difficile de savoir qui fait quoi...La manipulation est partout,surtout sur le net,qui deviens un nouveau média officieux.

    Rien n'est tout blanc ou tout noir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien sur, les salafistes sont le meilleur exemple, ils sont manipulés par des cadres pseudo djihadiste qui en fait bossent pour la cia, l'Otan. Pour les soi-disant valeureux libérateurs Syriens comme Libyens se sont surtout des opportunistes.

      Supprimer
    2. On leur a promis le butin sur les chrétiens comme en Irak.

      Hussein a été pendu, Khadafi lynché en public, Assad ne doit plus avoir d'illusion sur l'issue de la guerre, ce n'est jamais une bonne stratégie de persuader les gens qu'ils ne pourront pas s'en sortir.

      Supprimer
  7. Cette manière qu'on beaucoup de gens à sur-estimer les yankees me surprendra toujours, pourquoi toutes les agressions des yankees doivent systématiquement se finir par une victoire de leur part?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yankees n'est pas du tout approprié, il ne s'agit pas de la nation ni du peuple americain mais d'une force bien au delà de l'idée de nation.

      Supprimer
  8. Surestimer, par lea force des choses ......... jusqu'a présent ils ont toujours réussi a foutre le merdier partout ou ils sont pasés.
    Quand ils gagnent c'est a leur profit, quand ils ne gagnent pas, c'est encore a eux que ça profite.

    Mais vu la tournure des évènements, et comme ils ont réussis a éliminer tout ce qui les interessaient, nous restons les derniers !
    A quand un Front de Libération en France ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ça il faudrait une identité nationale ce que nos politiques cassent depuis 40 ans, faire de la France une terre multiéthnique et multiconfessionnelle.

      Supprimer
    2. +1

      Et taper sur la religion catholique fait leur jeu car elle fait (faisait) partie de notre identité.

      Sur "l'identité nationale", notre ancien cher et bon président à talonnettes avait lancé le débat. Bien sûr les gauchos, premiers à déplorer les conséquences néfastes de notre république actuelle mais jamais les causes, en ont appelé "aux heures les plus sombres de l'histoire".

      A croire que sarko a sciemment voulu faire rater ce débat pourtant crucial car il posait entre autres la question de la place des immigrés récents au sein de notre pays. Après tout, s'il y avait eu des discussions sérieuses entre adultes responsables nous aurions pu trouver un modus vivendi et repartir sur de bonnes bases.

      Bah non, à la place on ira vers une communautarisation. Diviser pour régner. Conflit ethnique permanent de basse intensité. Anarcho-tyrannie.

      Supprimer
    3. http://www.fdesouche.com/4404-anarcho-tyrannie

      En 1992, Samuel Francis introduit le concept d’anarcho-tyrannie dans le vocabulaire politique et le définit de la façon suivante : “Nous refusons de contrôler les véritables criminels — volet anarchique — et nous nous rabattons sur les innocents — volet tyrannique».

      Les lois censées protéger les citoyens contre les criminels ne sont souvent pas appliquées, même si l’état est parfaitement en mesure de le faire.

      L’état instaure progressivement tyrannnie et oppression par l’application de lois telles que :

      la criminalisation de ceux qui respectent la loi,
      l’imposition (fiscale) exorbitante,
      une réglementation bureaucratique,
      le viol de la vie privée
      le sabotage d’institutions sociales, telles que la famille ou les écoles de proximité,
      l’imposition du contrôle des esprits par le truchement de la “formation à la sensibilité” et la rivalité multiculturelle,
      la création de lois telles que l’incitation à la haine ou contre la détention d’armes à feu, le désarmement des citoyens qui sont par ailleurs respectueux des règles (des lois qui n’ont en revanche aucun impact sur les criminels violents qui obtiennent des armes de manière illégale).

      Samuel Francis avance que cette situation concerne l’ensemble des Etats-Unis et l’Europe.

      Alors que le gouvernement fonctionne normalement, le crime violent fait de plus en plus partie du « paysage », produisant un climat de peur (anarchie).

      S. Francis complète en indiquant que “les lois qui sont censées protéger les citoyens ordinaires contre les criminels ordinaires ne sont souvent pas appliquées, même si l’état est parfaitement en mesure de le faire ».

      Tandis que les criminels et autres délinquants continuent leurs ravages, les instances dirigeantes concentrent leur attention sur les citoyens respectueux des lois. Les lois qui sont au final appliquées sont celles :

      • qui étendent ou amplifient le pouvoir de ses alliés et des élites internes
      • qui punissent les éléments récalcitrants et désignés comme pathologiques, i.e. tous ceux qui s’obstinent à se comporter en fonction des normes traditionnelles. En résumé, tout ceux qui :

      rechignent à payer toujours plus d’impôts
      refusent de confier leurs enfants à l’école publique et à sa manipulation.
      possèdent et conservent des armes à feu
      déploient le drapeau de leur pays
      montent des sapins de Noël,
      citent la Constitution (ou la Bible)
      n’aiment pas attacher leur ceinture

      Les instances dirigeantes concentrent leur attention sur les citoyens respectueux des lois.

      Sans parler des personnalités politiques dissidentes qui se présentent aux élections et s’éfforcent d’agir contre l’immigration de masse en provenance du tiers monde. Francis développe l’idée selon laquelle l’anarcho-tyrannie est intrinsèquement liée au système en vigueur et ne peut être éliminée en combattant simplement la corruption ou en votant contre les élus en poste.

      Selon lui, le système produit un “conservatisme” factice, qui encourage les gens à rester passifs.

      Supprimer
    4. Mais bon, maintenant on a madame Taubira, tout va s'arranger ! :-)

      Supprimer
    5. mouarf, Taubira ou l'incarnation du racisme anti-blanc, suis je con le racisme anti-blanc ça n'existe pas.
      Pour sarko et le supposé débat je pense que ses maitres lui ont demandé d'exciter les islamo-racailles, il faut à tout pris valider le conflit de civilisation et balkaniser la France. Si nous, nous pouvons en faire le constat pourquoi pas les politiques? Et bien parce qu'ils font partis du plan, mes parents très respectueux de la république viennent enfin de comprendre ce que je leur dis depuis 5/6 ans, ils se ramassent un contrôle fiscal carabiné et voyent les allogénes ne rien foutrent et profiter du système, je leur avais dis, la classe moyenne vous êtes les prochains, tout à coup mon discours n'est plus idéologique pour eux.

      Supprimer
    6. Oui, d'ailleurs de plus en plus de gens prennent conscience de cet état de fait. Ils comprennent enfin que quelque chose ne tourne pas rond. Preuve sûrement que nous sommes très avancés dans le plan. Nous approchons-nous de l'épilogue ou d'une nouvelle phase ?

      Supprimer
    7. perso je dirais que l'acceleration se fera à partir de septembre dans un imbroglio économico-géopolitique, exacerber par des mouvements sociaux téléguidés, un espéce de maelstrom de violence social, politique, culturel que les peuples ne pourront affrontés.
      Soit on chasse ensemble les 1% de la communauté qui n'existe pas, les politiquards apatrides, les CEO des banques internationales et le patronat du cac40, soit on finira très mal, pour le moment le bon peuple prend le mauvais chemin. Que faire? Les guerilleros des élites ont bien fait leur job, rendre la populace inculte, malade et efféminé donc oui ça va être dur en si peu de temps car de mon point de vue la fin est proche.

      Supprimer
  9. On ne peut empêcher l'inéluctable........... L'humain s'est tellement multiplié, il a tellement détruit son habitat, massacré autour de lui, qu'il est "juste" que le grand nettoyage arrive !
    Et puis, si on regarde autour de soi avec lucidité, est ce un mal ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours pensé qu'un gros astéroide serait salvateur pour l'espece humaine.

      Supprimer
    2. comme celui qui mit fin à l'empire romain d'après les récentistes...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Les récentistes ne peuvent occulter l'archéologie antique et médiévale qui attestent d'une chronologie de fait, ce genre de thèse c'est prendre les gens pour des cons, franchement ce n'est pas sérieux. Je veux bien qu'un historien par essence est révisionniste, c'est son rôle partir du point zéro et reconstruire la chronologie, par exemple on est en droit de se poser des questions sur la seconde guerre mondiale, mais l'antiquité et le moyen-âge, il y a suffisamment de quoi étudier pour attester de leur réalité.

      Supprimer
  10. Non l’avènement de l'Empire, incarnation de Jules dans le ciel, augure important pour la mise en place du lignée Julii au pouvoir, Octave alias Auguste.

    RépondreSupprimer

Le blog est fermé. Allez sur la nouvelle rubrique des moutons écrasés (la suite)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.